Je voyage de mon lit.

Aujourd’hui, nous ne parlerons pas de chaussures. Non, non, non ! Nous sommes en octobre & qui dit octobre dit moisniversaire de Mademoiselle June ! Oui, & donc ? Donc, pleins de surprises pour mes petits yeux, mes petits petons & surtout mon petit coeur !

Studio-YSL-Photo-Luc-Castel

La semaine dernière c’était (& c’est toujours) l’Amoureux avec mes sublimes Louboutin, cette semaine ma merveilleuse soeur, m’a embarqué pour une virée Parisienne, non pas pour faire du shopping, mais pour rendre visite à mon très cher & tendre Yves Saint Laurent. Au cas où vous ne seriez pas au courant, je voue un réel culte à cet homme (oui, oui, très sérieusement). J’ai envie (& besoin) de tout savoir à son sujet. Vogue est ma bible, Yves Saint Laurent mon dieu. En toute simplicité ! Il est, selon moi, celui grâce à qui le prêt à porter est ce qu’il est à ce jour, celui qui m’a donné envie de porter des combo-pantalon, celui qui a réussi à habiller la femme avec autant de nudité, cet homme torturé était un génie qui a su marquer sont époque, la nôtre & celles qui suivront !

« On a souvent dit que Chanel avait libéré les femmes. C’est vrai. Des années plus tard, Saint Laurent devait leur donner le pouvoir. » Pierre Bergé

Bref, rendez-vous à la mythique adresse, 5 avenue Marceau Paris 16, Fondation Pierre Bergé & Yves Saint Laurent, en ce magnifique samedi d’octobre, pour visiter le salon d’essayage & l’atelier de Monsieur Saint Laurent, avec quelques anecdotes en primes. Comment exprimer ma joie au moment de gravir le majestueux escalier qui nous mène tout droit à l’atelier du maître pour y découvrir une simple planche de bois monté sur deux tréteaux en guise de bureau, les croquis de l’avant dernière collection de haute couture Yves Saint Laurent, des représentations de Moujig, on apprend d’ailleurs que Moujig IV est toujours là & qu’il se promène de temps en temps dans les couloirs de l’ancienne maison de couture qui renferme tant de secrets. On sent une atmosphère si particulière dans ces lieux qui nous donne immédiatement envie de vivre juste 5min dans l’effusion qui devait y régner au milieu des années 70′.

On imagine si facilement Yves, assit par terre avec ses croquis devant son grand miroir entrain de choisir les croquis qui donneront vie à ses créations, ceux qui changeront à tout jamais nos gardes robes.. Bref, c’était merveilleusement merveilleux & je me demande pourquoi je n’y suis pas allée plus tôt (madamejenaijamaisletempsderien) !

Avant de quitter la fondation, nous avons été faire un tour du côté de (chez swan) l’exposition du moment à la fondation, Hedi Slimane « Sonic » . À découvrir jusqu’au 11 janvier 2015 !

Sonic

 

 

June

Ca passe, ça va, c’est bien !

Après une courte absence, me voilà de retour avec.. Mes super compensés !

 

imagezara

 

C’est beau la hauteur, c’est beau le confort, c’est beau le tout mini prix, ce n’est pas beau l’enseigne d’achat ! Si, un jour on m’avait dit que je craquerais pour des chaussures provenant de ce temple de la mode éphémère, de la petite robe noire vu & revu sur toutes les jeunes filles dans le métro, ce magasin dont on passe la porte parce qu’on a envie de faire un craquage pas cher ou juste de s’acheter un top. Bref, Inditex & Zara auront ma peau. Ouai, j’ai acheté mes chaussures chez Zara & oui, j’ai mal à ma chaussure, mais.. Grand dieu, je les aime, elles sont cool, & puis on ne demande rien de plus à des compensés que d’aller avec toutes nos tenus, confortable & jetables à la fin de la saison (exemption faite pour les Sergio Rossi !).

Bref, j’ai déjà fait les frais d’un achat besoin, personne ne rigole, c’était un réel besoin. Mes ballerines corail (que j’aimais beaucoup soit dit en passant), on malheureusement eu un soucis de couture. Etant au travail & n’ayant pas envie de craquer pour des Repetto, il me fallait une paire de ballerine de dépannage. Bref, après de mauvais conseils, je partis vers.. H&M. Quelle bêtise, réellement, quelle bêtise ! Ce plastique, tout en plastique, semelle en plastique, noeud en plastique, 100% de plastique, pas beau, pas bon, pas accueillant le soir quand tu retires tes chaussures pour te nicher dans le canapé : NON, passe par la douche avant petits petons ! Bref, vous voyez où je veux en venir.

Pour résumer, on a le droit de craquer pour des chaussures de grandes enseignes uniquement en cas de GROS coups de coeur, petit moyen ou chaussures ouvertes (moi, je dis ça pour vous & pour votre vie sentimentale) & surtout on arrête d’écouter les conseils pourris que l’on peut vous prodiguer. Ca finira forcément en déception, d’une part & de l’autre 😉

 

June

Versa versa, je me zip à toi.

Toute femme digne de ce nom mérite au moins un sac digne de ce nom !

 

photo Versa4

 

« J’ai pas de sac pour aller mes nouveaux escarpins ! »  genre des Oscar de la Renta (ce n’est qu’un exemple) ! Pauvre petit bouchon, tu viens juste d’abandonner 600€ & avec le sourire, tu as donc un peu de mal à envisager d’en laisser encore 300€ chez DVF pour avoir une pochette assorti ! Comme je te comprends, mais toi aussi tu aimes bien changer de sac comme d’escarpins, sauf que transférer bazar de sac numéro 1 dans sac numéro 4, c’est franchement lourd & tu aimerais bien garder ta dignité ainsi que celle de ton portefeuille. Alors, écoutes moi bien !

 

photo versa3

photo versa2

L’idée est de choisir une base intemporel en cuir (forcément), une pochette ou un 24h (toujours par exemple) avec une couleur neutre, beige, noir, blanc, marron, gris, bref, imaginez ! Ensuite, prenons un rabat, une multitude de couleurs disponibles (j’ai un doute sur le vert kiwi), différentes textures de cuirs munit d’un zip pour zipper & dézipper selon vos envies.  Un prix ?  Entre 250€ & 385€ à payer une seule & unique fois pour la base & ensuite entre 100€ & 150€ pour les rabats un peu quand on veut ! Alors c’est pas la meilleure des découverte que j’ai pu faire ?

photo versa

 

Disponible aux Galeries Lafayette Haussmann jusqu’au 14 juin, je vous invite réellement à découvrir l’univers de VERSA VERSA. En plus des sacs à personnaliser vous trouverez des cabas, portefeuilles, housses pour smartphones & tablettes.. Bref, tout un univers totalement en cuir & franchement trop craquant 😉

 

 

June

De l’air mon grand, de l’air !

Soleil, mon amour !

20140519-115002.jpg

Après avoir annoncé fièrement à l’Amoureux mon besoin urgent (oui, besoin. Oui, urgent) de nouvelles chaussures, suite à l’inondation imprévu que mes sandales Sergio Rossi ont subi il y a quelques mois en bord marne, il me faut les remplacer. Je pleure & je te jette dans le cimetière à chaussures a.k.a « La mort de mes amours » !

Il fait beau & mes petons ont envie de prendre l’air, je me mets à la recherche de nouveau bébé prêt à me suivre tout l’été. Je navigue sur le web (flemmarde) tout d’abord pour retrouver les mêmes d’un rouge si parfait.. & là, j’apprends que Rossi ne les fait plus. Je pleure encore plus ! Bref, je farfouille sur le site & je déniche un sac en agneaux. Je tombe amoureuse ! ON A DIT CHAUSSURE !

Ok, je me plis en quatre pour trouver une marque intéressante sans y perdre mes bras & ma dignité. Petites mendigotes ? Emma Gote ? Mellow Yellow ? Aldo ? Melissa ? Liu Jo ? Jonak ? Marc by Marc Jacobs ? Non, non, non. Rien n’y fait, mes pieds ne craquent pas. Alors, j’essaie de me convaincre que je peux passer tout l’été perché sur mes compensés, mais bizarrement j’ai du mal à y croire réellement. Bref ! Il faut que je me mette un coup de pied aux fesses & que je reprenne mon shoepping RAPIDEMENT !

Au pire je repartirais avec un nouveau sac à main & pieds nus  😉

 

June

 

 

Vroum dans tes mains !

Aujourd’hui grand débat avec un peu trop de monde à mon goût & à différent moment de la journée !

imageBAGCAR

Question existentielle : Qui décide de la mode ? Vogue ? Jean Paul Gaultier ?Vivienne Westwood ? Elie Saab ? Alber Elbaz ? Hedi Slimane ? Karl LagerfeldAlexander McQueen ? Jil Sander ? Stella McCartney ? J’ai presque envie de dire NON, mais à vrai dire un peu. Ça n’empêche que c’est TOI ! Accessoirement moi, elle, lui & les autres qui avons le choix final de porter ou non du jaune cet été !

La mode a été créé pour s’exprimer, il y a les peintres & la peinture, les musiciens & la musique, les écrivains & les journaux , les sculpteurs & les sculptures, les danseurs & la danse.. & nous avec nos vêtements, chaussures, sacs, bijoux.. ! Chaque personne qui s’habille d’une façon ou d’une autre reflète quelque chose, c’est OBLIGATOIRE. Oui, même toi qui ne t’intéresse pas pour deux cents à la mode ou quoi que ce soit qui s’y rapproche, justement, tu nous montres à tous que tu t’en fiches. Toi là le hipster « je suis trop pas du tout dans votre trip les gars » & bah SI, tu es en plein dedans même, Topshop c’est ça ? BREF (je devais arrêter avec ça) !

Si les créateurs créent c’est qu’il y a une raison ? & si toi tu n’oses pas qui osera ? Alors, fonces & fait toi plaisir nondédiousse !

Une ceinture avec un noeud ENORME ? Craque !

Un sac en forme de voiture ? Ouais, ouais ! En plus, c’est cool de faire « Vroum vroum » avec ta bouche pendant que tu marches & puis les blagues entre copines volent roulent plus facilement

Des escarpins tellement hauts & colorés qu’ils en deviennent Ostentatoire ? Fais de tes pieds des arcs en ciel !

Une robe rose ? Le rose c’est cool !

BREF (Nuut !) la liste est si longue & non-exhaustive qu’il me faut m’arrêter un jour. Maintenant, je veux mon sac à main voiture made in Kate Spade alors j’aurai mon sac pour faire vroum vroum 😉

June

Un jour on m’a parlé de toi.

Tu passes, tu t’arrêtes & tu tombes instantanément amoureuse.

Pourquoi ?

imageSR

Parce qu’elle n’est pas comme les autres. Tu la vois & sans même l’avoir essayé, tu sais que c’est elle & pas une autre. Bref, tu craques. Elles te suivent partout, absolument partout. Même pas besoin d’une paire de ballerines au cas où, non. Elles sont parfaites, merveilleusement belles. Prête pour faire les 400 coups, des kilomètres & des kilomètres de boutiques. Tu en oublies même tes Sergio Rossi.. Pendant des mois & des mois.

& Un jour, sans même prévenir, tu rentres chez toi & au moment de les enlever, elles te font pleurer. Tu ne comprends pas, tu cherches. Rien, incompréhensible. On t’avait pourtant assuré que c’était les bonnes.. Le temps passe, tu continues de les regarder tous les matins. En rentrant le soir, tu les repasses. Rien n’y fait. C’est la fin de tes amours.

Bref, Elle m’on brisé le cœur 😉

June