Ca passe, ça va, c’est bien !

Après une courte absence, me voilà de retour avec.. Mes super compensés !

 

imagezara

 

C’est beau la hauteur, c’est beau le confort, c’est beau le tout mini prix, ce n’est pas beau l’enseigne d’achat ! Si, un jour on m’avait dit que je craquerais pour des chaussures provenant de ce temple de la mode éphémère, de la petite robe noire vu & revu sur toutes les jeunes filles dans le métro, ce magasin dont on passe la porte parce qu’on a envie de faire un craquage pas cher ou juste de s’acheter un top. Bref, Inditex & Zara auront ma peau. Ouai, j’ai acheté mes chaussures chez Zara & oui, j’ai mal à ma chaussure, mais.. Grand dieu, je les aime, elles sont cool, & puis on ne demande rien de plus à des compensés que d’aller avec toutes nos tenus, confortable & jetables à la fin de la saison (exemption faite pour les Sergio Rossi !).

Bref, j’ai déjà fait les frais d’un achat besoin, personne ne rigole, c’était un réel besoin. Mes ballerines corail (que j’aimais beaucoup soit dit en passant), on malheureusement eu un soucis de couture. Etant au travail & n’ayant pas envie de craquer pour des Repetto, il me fallait une paire de ballerine de dépannage. Bref, après de mauvais conseils, je partis vers.. H&M. Quelle bêtise, réellement, quelle bêtise ! Ce plastique, tout en plastique, semelle en plastique, noeud en plastique, 100% de plastique, pas beau, pas bon, pas accueillant le soir quand tu retires tes chaussures pour te nicher dans le canapé : NON, passe par la douche avant petits petons ! Bref, vous voyez où je veux en venir.

Pour résumer, on a le droit de craquer pour des chaussures de grandes enseignes uniquement en cas de GROS coups de coeur, petit moyen ou chaussures ouvertes (moi, je dis ça pour vous & pour votre vie sentimentale) & surtout on arrête d’écouter les conseils pourris que l’on peut vous prodiguer. Ca finira forcément en déception, d’une part & de l’autre 😉

 

June

Pif, paf, pouf !

Quelle constat aberrant n’ai-je pas fait quelques heures plus tôt : Je n’ai pas de basics noir, hyper classique, à porter avec tout. Oui, moi la fille aux cents & quelques chaussures, je n’ai pas cet IMMANQUABLE accessoire dans mon shoessing (honteux, honteux, honteux).

20140325-094412.jpg

Fortonight – Nine West – AH13

 

 

Ni une ni deux ! Me voilà parti pour arpenter le -1 des Galeries Lafayette Haussmann. Quel merveilleux endroit.. ! Bref, après  un passage éclair chez Sergio Rossi (étonnant), premier coup de cœur chez Saint Laurent, pour finalement me fixer une limite « Mon petit chat, c’est un basic que tu cherches, pas plus de 300€. », pas drôle la conscience ! Bref !
Je fonce sur Freelance, en oubliant un peu la conscience, qui s’est enfin calmé ! Oh ! Mes petites Ferley Perfecto Zip Boot en.. BLANCHE ! (Cœur cœur sur toi bébé !) C’est un peu les boots qui me manquent ! Tiens, conscience qui revient.. « Boots ?! On a dit escarpin. Sors de là ». Ok, ok ! Bon, je me retourne.. LK Bennett ? Malgré notre passé mitigé, pourquoi pas ! MAIS OUI ! Les petites Sledge d’amour, que demander de plus ? Vernis noires, cambrure de 9, talon de 12cm. PARFAITE ! Alors, la conscience quelque chose à redire ?

Enfin.. Ça c’était sans compter ma visite au 5e étage du Printemps, chez Schultz.. Un basic en chèvre velours noir, parfait, mais.. Oh ta petite sœur en bleue, mais.. ? « Dis, meilleur ami, j’ai des chaussures bleues ?! » (Le pire étant qu’il arrive à répondre correctement à la question). Mon cœur balance !

Et puis au final est-ce réellement aussi grave que ça, si je rentre avec des Lk Bennett & des Schultz ?.. & Freelance ? Oui, conscience je t’ai entendu 😉

 

 

June