Pif, paf, pouf !

Quelle constat aberrant n’ai-je pas fait quelques heures plus tôt : Je n’ai pas de basics noir, hyper classique, à porter avec tout. Oui, moi la fille aux cents & quelques chaussures, je n’ai pas cet IMMANQUABLE accessoire dans mon shoessing (honteux, honteux, honteux).

20140325-094412.jpg

Fortonight – Nine West – AH13

 

 

Ni une ni deux ! Me voilà parti pour arpenter le -1 des Galeries Lafayette Haussmann. Quel merveilleux endroit.. ! Bref, après  un passage éclair chez Sergio Rossi (étonnant), premier coup de cœur chez Saint Laurent, pour finalement me fixer une limite « Mon petit chat, c’est un basic que tu cherches, pas plus de 300€. », pas drôle la conscience ! Bref !
Je fonce sur Freelance, en oubliant un peu la conscience, qui s’est enfin calmé ! Oh ! Mes petites Ferley Perfecto Zip Boot en.. BLANCHE ! (Cœur cœur sur toi bébé !) C’est un peu les boots qui me manquent ! Tiens, conscience qui revient.. « Boots ?! On a dit escarpin. Sors de là ». Ok, ok ! Bon, je me retourne.. LK Bennett ? Malgré notre passé mitigé, pourquoi pas ! MAIS OUI ! Les petites Sledge d’amour, que demander de plus ? Vernis noires, cambrure de 9, talon de 12cm. PARFAITE ! Alors, la conscience quelque chose à redire ?

Enfin.. Ça c’était sans compter ma visite au 5e étage du Printemps, chez Schultz.. Un basic en chèvre velours noir, parfait, mais.. Oh ta petite sœur en bleue, mais.. ? « Dis, meilleur ami, j’ai des chaussures bleues ?! » (Le pire étant qu’il arrive à répondre correctement à la question). Mon cœur balance !

Et puis au final est-ce réellement aussi grave que ça, si je rentre avec des Lk Bennett & des Schultz ?.. & Freelance ? Oui, conscience je t’ai entendu 😉

 

 

June

Vroum dans tes mains !

Aujourd’hui grand débat avec un peu trop de monde à mon goût & à différent moment de la journée !

imageBAGCAR

Question existentielle : Qui décide de la mode ? Vogue ? Jean Paul Gaultier ?Vivienne Westwood ? Elie Saab ? Alber Elbaz ? Hedi Slimane ? Karl LagerfeldAlexander McQueen ? Jil Sander ? Stella McCartney ? J’ai presque envie de dire NON, mais à vrai dire un peu. Ça n’empêche que c’est TOI ! Accessoirement moi, elle, lui & les autres qui avons le choix final de porter ou non du jaune cet été !

La mode a été créé pour s’exprimer, il y a les peintres & la peinture, les musiciens & la musique, les écrivains & les journaux , les sculpteurs & les sculptures, les danseurs & la danse.. & nous avec nos vêtements, chaussures, sacs, bijoux.. ! Chaque personne qui s’habille d’une façon ou d’une autre reflète quelque chose, c’est OBLIGATOIRE. Oui, même toi qui ne t’intéresse pas pour deux cents à la mode ou quoi que ce soit qui s’y rapproche, justement, tu nous montres à tous que tu t’en fiches. Toi là le hipster « je suis trop pas du tout dans votre trip les gars » & bah SI, tu es en plein dedans même, Topshop c’est ça ? BREF (je devais arrêter avec ça) !

Si les créateurs créent c’est qu’il y a une raison ? & si toi tu n’oses pas qui osera ? Alors, fonces & fait toi plaisir nondédiousse !

Une ceinture avec un noeud ENORME ? Craque !

Un sac en forme de voiture ? Ouais, ouais ! En plus, c’est cool de faire « Vroum vroum » avec ta bouche pendant que tu marches & puis les blagues entre copines volent roulent plus facilement

Des escarpins tellement hauts & colorés qu’ils en deviennent Ostentatoire ? Fais de tes pieds des arcs en ciel !

Une robe rose ? Le rose c’est cool !

BREF (Nuut !) la liste est si longue & non-exhaustive qu’il me faut m’arrêter un jour. Maintenant, je veux mon sac à main voiture made in Kate Spade alors j’aurai mon sac pour faire vroum vroum 😉

June

Un jour on m’a parlé de toi.

Tu passes, tu t’arrêtes & tu tombes instantanément amoureuse.

Pourquoi ?

imageSR

Parce qu’elle n’est pas comme les autres. Tu la vois & sans même l’avoir essayé, tu sais que c’est elle & pas une autre. Bref, tu craques. Elles te suivent partout, absolument partout. Même pas besoin d’une paire de ballerines au cas où, non. Elles sont parfaites, merveilleusement belles. Prête pour faire les 400 coups, des kilomètres & des kilomètres de boutiques. Tu en oublies même tes Sergio Rossi.. Pendant des mois & des mois.

& Un jour, sans même prévenir, tu rentres chez toi & au moment de les enlever, elles te font pleurer. Tu ne comprends pas, tu cherches. Rien, incompréhensible. On t’avait pourtant assuré que c’était les bonnes.. Le temps passe, tu continues de les regarder tous les matins. En rentrant le soir, tu les repasses. Rien n’y fait. C’est la fin de tes amours.

Bref, Elle m’on brisé le cœur 😉

June

Ça pique, ça pique, mais non, c’est Spade !

Katespade

Aujourd’hui je suis tombée folle amoureuse (pardon l’Amoureux) d’un carton de chez DHL. Ouai ! J’AI REÇU MES KATE SPADE ! Mes toutes premières d’une longue collection (Oui, je le sens). Rose fluo ? Mais carrément !

Après l’ouverture de leur tout premier point de vente en France, en septembre, aux Galeries Lafayette Haussmann pour le plus grand plaisir de nos yeux, moins de nos portefeuilles. En parlant portefeuille ils en ont des.. DÉMENTIELS. On reprend, donc pour notre plus grand plaisir, partons shopper du Bangle coloré, des sacs à main sous toutes ses formes (des prix carrément raisonnable à partir de 180€). On retrouve bien sûr des « Beau«  modèles iconiques de la marque, des « Maise«  dans tous ses états, en bref, des sacs, des sacs & des sacs à en perdre les pieds ! &.. Des vêtements carrément fou. Bon on attend quoi pour faire venir New York dans nos dressing Parisien ?!

imageKS

Ayant récemment craqué sur quelques petites robes, toujours chez Kate Spade (bah bien sûr) & étant en phase bloc, genre que du noir & blanc, rose & noir, blanc & vert, noir & noir.. Tout ça à l’infini ! Mes escarpins seront juste parfait pour égayer une tenue un peu trop sage & je serai un bonbon Spade ! Je vous conseille vivement de venir découvrir le petit cocon que Kate Spade s’est créé au 3ème étage des Galeries Lafayette Haussmann, en plus ils ont une équipe de choc !

En attendant je continue mon shopping 😉

June

« J’ai offert des chrysanthèmes à ma grand-mère »

Aujourd’hui on m’a dit un truc assez bizarre « – Haan, non mais toi, tu es une vraie fille à chaussures » hum hum.. Mais encore ? Ça ne veut strictement rien dire ce que tu dis meuf, passons.

imageshoes

À partir de quel moment pouvons-nous dire qu’une femme est une « femme à chaussures » ? 20 ? 60 ? 80 paires ? Au nombre de boîtes qui jalonnent le sol de l’appartement ? Le fait qu’elle utilise les boîtes à chaussures comme boîtes de rangement ou construction type Ikea en carrément plus cool (autant que ça soit utile) ? Dès qu’elle en fait son métier ? Où lorsque l’amoureux demande (approximativement) trois fois par semaine « quand est-ce que tu jettes ENFIN les boîtes qui traînent dans le dressing ? » ? (Réponse à la question précédente : Jamais !). Lorsque qu’elle se sert de sa pause déjeuner pour faire du shoespping assez souvent ?

La passion nous dévore ou peut-être est-ce la folie ?! Alors, là PAS DU TOUT ! La première chose que je sauve si mon appartement prend feu ? Mes bébés.. 246pieds, ça en fait du monde ! Dire que ça choque certain. Il n’y a rien de compliqué à comprendre pourtant. Elles sont les photos que l’on a oublié de prendre, à des moments précis & que l’on n’a pas vraiment envie d’oublier. Elles marquent toutes un moment de ma vie, pas forcément les plus cool. Du coup je compense le mal par le mal. LOGIQUE ! C’est pour ça que les escarpins ont été créés non ?

On a encore perdu le fil du truc de base, mais toujours perché sur mes Lola de chez François Najar 😉

June

Dirty ! Dirty toi ouai !

Je ne comprendrais jamais pourquoi personne n’aime mes sublimes Marc by Marc Jacobs.. Jamais !

tumblr_n0iqdk155q1tqwn92o1_500

Flash back : J’ai déjà laissé tombé mes souris, qui avaient, certes, un certain vécu.

J’admets volontiers qu’elles ne sont pas sexy. Elles sont vertes, MAIS le vert revient en force, donc, ce n’est plus un argument que je prendrais en compte. Ok, le noeud est marron.  Ok, je les portes avec tout (& surtout n’importe quoi). Mais c’est le but des ballerines non ? Oui, même les ballerines vertes sortie d’une autre planète. & puis excusez moi, je ne suis pas une Wonderwoman de l’escarpin ! Je fais l’effort de ne pas les porter avec une robe rose c’est déjà ça non ? (- Menteuse, tu l’as fait aujourd’hui..). Pitié, n’appelez pas la police du style !

Contrairement aux escarpins chaussettes made in Cosmoparis ou les Buffalo  (oui, je ressors un vieux dossier), mes ballerines n’ont pas été interdite par une certaine loi en 1957 (blague) . Bref (demain, j’arrête avec les « bref »), on a toutes une paire de chaussure que personne n’aime, mais que l’on affectionne particulièrement, parce qu’elle nous sauve en cas de « j’ai mal à mon pied, non, mais, c’est pas mes escarpins, je suis juste un peu..blablablabla ». Oh & puis ça va, je les aimes mes horreurs de grolles (j’ai dis ça moi ?!). 

Dans le genre on pourrait parler des Ugg, enfin je dis ça je dis rien 😉

June

On appelle ça la maladie d’amour.

On en a une, mais on en voudrait toujours plus. C’est pas vraiment une maladie, mais c’est pas pire.

photoMY

On écoute des musiques d’ascenseur pendant que l’on traine  au -1 des Galeries Lafayette, on fait des sourires polis au 5e étage du Printemps. On tombe amoureuse, une fois, deux fois, trois, fois, quatre et plus. On fait les comptes & c’est pile à ce moment-là que Madame Lemmerdeusedebanquière décide de nous appeler pour nous rappeler que les salaires mensuels sont fait pour durer un mois & non pas 2 semaines. Ah ouai !

Bref, on appelle maman & on recommence, toujours le même chemin. On commence par Minelli, on passe devant Manas et Hunter en ravalant un petit relent, pour finir chez Rossi. En même temps y’a pas photo. Sauf que cette fois-ci tu t’es arrêté par Saint Laurent, chose que tu fais rarement, & là.. L’amour de ta vie sous tes yeux. Qui ? Pourquoi ? Comment ? Impossible n’est pas impossible. Ah  si en fait.  Bon.. Mellow Yellow ? Mellow Yellow ! « Bonjour, il me faut une paire de botte pour aller avec mon nouveau sac. » NORMAL !
Non, mais c’était l’affaire du siècle. (Non, mais c’est TOUJOURS l’affaire du siècle si on t’écoute). Je fais toujours l’affaire du siècle.

Sans queue ni tête est le mot d’ordre 😉

June 

Yves Saint Laurent est mon dieu, Vogue ma bible.

Aujourd’hui, bilan ! Je prend enfin conscience que je suis entrain d’abandonner l’une des nombreuses choses qui me tenais très fort à coeur. Il était temps !

photoISY

Au final les chaussures m’ont fait faire beaucoup de rencontres, des bonnes, très bonnes & des moins bonnes, beaucoup moins bonnes. J’ai croisé des personnes toutes plus intéressantes les unes que les autres, d’autres qui mériteraient que je leurs marche dessus avec mes François Najar juste après avoir aspergés leurs yeux avec de l’Ace délicat. Bref ! Je ne pensais pas qu’un escarpin pouvait créer des affinités, me faire quitter mon Paris pour aller en banlieue Ouest (oulala, la folle) ou même me faire comprendre que les bons sont parfois les mauvais.

Une page de ma vie se tourne, je quitte mes chaussures préférés, tout en embarquant mes innombrables paires préférés, quand même ! Il est bientôt temps de dire au revoir à mes copines Lola, Amélie, Charlotte, Paris, Aude, Laura, Anne, Noémie, Elodie, Nathalie & les petites dernières arrivées cet hiver, Nil, Love, Joyce, Liberty.. Finalement, elles auraient pu s’appeler Margaux, Nora, Narimane, Gaelle, Justine, Samia, Romain, Astrid & bien d’autre.. La nostalgie c’est le mal. Restons sérieux quelques instants, les stilettos restent mes premiers amours, je quitte ceux là pour être encore plus amoureuse des prochains, sans pour autant les oublier.

Après tout se n’était peut-être pas qu’une histoire de chaussure..  « – Je vous quitte, mais je vous aime » 😉

June