Je suis Charlie & pas une drôle de Dame.

Aujourd’hui, mes petits petons, l’Amoureux & près de 2millions de personnes ont vagabondé dans les rues de Paris avec des slogans pour le moins étranges, « Je suis Charlie », « Je suis Policier », « Je suis Juif », « J’aime les gentils pas les méchants » (si, si, je vous promet), « Vous ne pourrez jamais tuer Charlie », « Je suis Frédéric, Franck, Cabu, Elsa, Charb, Honoré, Bernard, Ahmed, Mustapha, Michel, Tignous, Wolinski, Clarissa, Philippe, Yohan, Yoav, François-Michel ».
Les Français deviennent-ils tous fous ou font-il enfin preuves de Fraternité, comme notre belle & grande Marianne essaie de nous l’inculquer depuis TELLEMENT longtemps ?

IMG_0135

Voyez, mercredi j’étais gentiment entrain de travailler & la nouvelle est tombé & les Galeries Lafayette ce sont vidées & nos téléphone sonnaient à tout va & nous avons tous compris que c’était grave, non mais VRAIMENT grave, qu’aucune chaussures au monde ne pourrait effacer ma peine, ma peur & mon envie d’hurler. Voyez, vendredi j’étais tranquillement entrain de me réveiller quand j’ai allumé ma télé & j’ai vu BFMTV & j’étais contente de voir cette imprimerie à l’imagine, alors je suis partie au travail, presque rassuré & à peine arrivé mon téléphone sonne, je regarde les informations & j’ai mal. ENCORE. Nous flottons, complètement, comment est-ce possible ? Alors on attend sagement, on check les tweet, les sms, les infos & à 18h on est rassurés, mais ont pleur une fois de plus les victimes, les familles, notre pays !

Alors oui, aujourd’hui j’ai fait partie des millions de moutons, comme certain l’on dit, a défiler dans les rues de Paris, dans les rues de toutes la France & du monde entier, pour notre Liberté, notre pays, nos convictions, notre démocratie & contre ceux qui veulent nous réduire au silence, nous faire suivre leurs lois qui n’en sont pas & qui nous priverait de nos droits fondamentaux, nos droits pour lesquels NOUS nous sommes battus pendant des siècles !
Oui, j’ai préféré chanter la Marseillaise avec mes compatriotes Français (& du monde entier) plutôt que de rester planquée sous ma couette à regarder une série débile en twittant des propos pleins de haine ou juste d’idioties. Toi, qui dit que tu n’es pas Charlie (non, je ne parle pas que de Jean-Marie), toi qui penses qu’être Charlie, c’est « juste » soutenir Charlie Hebdo, toi qui ne comprends l’humour, toi qui n’as peut-être même jamais ouvert un journal de ta vie (?), laisse moi te dire que TU n’as rien compris ! Être Charlie c’est être Français, c’est oublier notre religion, c’est revendiquer notre souffrance et notre peine face à un acte incompréhensif, c’est lutter contre les terroristes du monde entier. Au nom de qui, au nom de quoi ? Des hommes (oui, sans majuscule) peuvent-ils en toute impunité tuer des Hommes libres qui dessinent, font leurs courses & leurs boulots ? A quel moment précisément ont-ils oublié que nous ne sommes pas des animaux, que notre instinct de survie est légèrement plus développé que dans la savane, que nous sommes tous des Hommes égaux qui partagent ce petit bout de terre appelé (justement) la Terre ?

IMG_0136

Parce que je suis & je serai toujours la première à rire de tout & tout le monde, parce que moi les dessins de Charlie Hebdo me font bien rire, parce que j’AIME mon pays, parce que nos forces de l’ordre ne doivent pas devenir des cibles, mais continuer à nous protéger comme ils l’ont toujours fait, parce que, que tu sois Juif, Chrétien, Musulman, Bouddhiste, ou ce que tu veux, tu es un Homme avant tout parce que quel que soit ton Dieu c’est comme ça qu’il t’a créé. JE SUIS LA LIBERTÉ, L’ÉGALITÉ, LA FRATERNITÉ.

En bref, Je suis Charlie.

Publicités

Quand Fifi se promène avec Kate du côté de Pigalle !

Quelle surprise en ouvrant mon Vogue.. Christian Louboutin s’est installé dans un grand magasin Parisien en cette rentrée 2014.  Moi, ça m’émoustille !

Loubi PR2

Bonjour, Princesse ! Je veux revivre mon moment magique d’il y a quelques jours ! Ni une, ni deux, ma curiosité me titille beaucoup trop pour que je ne me précipite pas dans mon grand magasin préféré de la capitale. À peine la porte principale du Printemps Haussmann ouverte (vous savez celle à côté de Ladurée), j’aperçois au loin mon cher Christian Louboutin aka Loubie d’amour, Chrichri ou l’hommequimefaitrêverenmeparlantdesoulier, de rouge vêtu avec un par-dessous blanc.. Mes petons s’émoustillent.. Je me coiffe de ma plus belle coiffe & m’apprête à faire un grand « BONJOUR PRINCESSE » à mes So Kate d’amour &.. Ah non, Bonjour.. Vernis ? Ah ! Bon, des vernis sur Loubiville, mais des vernis quoi..

Loubi PR

« -Mademoiselle, oui, mademoiselle, où puis-je nicher mes petons d’amour dans vos merveilleux souliers ? »..
La réponse fut pour le moins.. Étonnante. Si on m’avait répondu un simple « -Là-bas, dans le case toute noire, qui manque profondément de rêveries », je n’en aurai pas été plus étonnée.
Qui est responsable de cette catastrophe ? Qui ?! Levez le doigt ! J’exige de savoir pourquoi le boudoir tant aimé a disparu, pourquoi les canapés super mega confortable ne sont pas là ? Pourquoi tout est.. Noir & blanc ?! Comme dirais une grande philosophe « ALLO QUOI ! »
« Bonjour Princesse » baisse la tête & fini tout de même par rêver devant une paire de So Kate & de Fifi rose fluo.. Mais quand même, je retire ma coiffe & sors dépitée ainsi que vachement déçu (au moins ça !).

En bref, un pop-up store beauté au niveau 0 du Printemps Mode, pour y découvrir toute la gamme de vernis, afin d’assortir vos ongles à vos petits petons, jusqu’au 18 octobre & un vrai stand avec les collections de soulier ainsi que la maroquinerie, toujours au niveau 0.
Malgré tout, un bon gros points positif, les vendeurs y sont très agréables & fabuleusement souriants.. C’est déjà ça !

IMG_6625.JPG

 

 

Je préfère & de loin voir mon pote Jean Jacques Rousseau 😉

 

 

Je voyage de mon lit.

Aujourd’hui, nous ne parlerons pas de chaussures. Non, non, non ! Nous sommes en octobre & qui dit octobre dit moisniversaire de Mademoiselle June ! Oui, & donc ? Donc, pleins de surprises pour mes petits yeux, mes petits petons & surtout mon petit coeur !

Studio-YSL-Photo-Luc-Castel

La semaine dernière c’était (& c’est toujours) l’Amoureux avec mes sublimes Louboutin, cette semaine ma merveilleuse soeur, m’a embarqué pour une virée Parisienne, non pas pour faire du shopping, mais pour rendre visite à mon très cher & tendre Yves Saint Laurent. Au cas où vous ne seriez pas au courant, je voue un réel culte à cet homme (oui, oui, très sérieusement). J’ai envie (& besoin) de tout savoir à son sujet. Vogue est ma bible, Yves Saint Laurent mon dieu. En toute simplicité ! Il est, selon moi, celui grâce à qui le prêt à porter est ce qu’il est à ce jour, celui qui m’a donné envie de porter des combo-pantalon, celui qui a réussi à habiller la femme avec autant de nudité, cet homme torturé était un génie qui a su marquer sont époque, la nôtre & celles qui suivront !

« On a souvent dit que Chanel avait libéré les femmes. C’est vrai. Des années plus tard, Saint Laurent devait leur donner le pouvoir. » Pierre Bergé

Bref, rendez-vous à la mythique adresse, 5 avenue Marceau Paris 16, Fondation Pierre Bergé & Yves Saint Laurent, en ce magnifique samedi d’octobre, pour visiter le salon d’essayage & l’atelier de Monsieur Saint Laurent, avec quelques anecdotes en primes. Comment exprimer ma joie au moment de gravir le majestueux escalier qui nous mène tout droit à l’atelier du maître pour y découvrir une simple planche de bois monté sur deux tréteaux en guise de bureau, les croquis de l’avant dernière collection de haute couture Yves Saint Laurent, des représentations de Moujig, on apprend d’ailleurs que Moujig IV est toujours là & qu’il se promène de temps en temps dans les couloirs de l’ancienne maison de couture qui renferme tant de secrets. On sent une atmosphère si particulière dans ces lieux qui nous donne immédiatement envie de vivre juste 5min dans l’effusion qui devait y régner au milieu des années 70′.

On imagine si facilement Yves, assit par terre avec ses croquis devant son grand miroir entrain de choisir les croquis qui donneront vie à ses créations, ceux qui changeront à tout jamais nos gardes robes.. Bref, c’était merveilleusement merveilleux & je me demande pourquoi je n’y suis pas allée plus tôt (madamejenaijamaisletempsderien) !

Avant de quitter la fondation, nous avons été faire un tour du côté de (chez swan) l’exposition du moment à la fondation, Hedi Slimane « Sonic » . À découvrir jusqu’au 11 janvier 2015 !

Sonic

 

 

June

Happy birthday to you June..

Je sais, je sais, j’étais à deux doigts de voir des affiches du genre « Wanted, avons perdu deux pieds plutôt bien chaussés » placardées dans les rues de Paris & sur les portes des plus grands chausseurs, mais, pas de panique, je suis de retour & en très bonne compagnie en plus !

 

Loubie 1

 

Je pourrais vous relater les moindres détails de cette journée qui fut pour le moins des plus parfaites (si on oublie l’annonce du mariage de Georges avec une autre que moi), mais est-ce réellement intéressant de vous dire que nous, L’amoureux & moi, avons été contraints de faire la queue durant, facilement, 30min devant la boutique Christian Louboutin, rue du Faubourg Saint Honoré, à essayer de nous occuper avec une micro bouteille d’Evian, que mon coeur a explosé au moins 300 fois au moment de passer la porte & que mon esprit changeait d’avis comme de chemise en pensant à la paire qui repartirait avec nous.  Que nous somme finalement rentrés dans le temple de la démesure, mais qu’aucunes paillettes n’est descendu du plafond lors de notre entrée dans la boutique, que je n’ai pas non plus hurlé en voyant toutes ses semelles rouges se pavaner devant moi & que personne ne m’a offert de champagne en m’appelant Princesse (ni même en faisant la révérence (honteux) !). Ai-je été déçu pour autant ? TERRIBLEMENT PAS ! Je suis comme une petite fille à qui on vient d’offrir un poney pour ses 5ans, avec un super Prince charmant qui m’a si gentiment supporté ce jour là & qui m’a fait le plus beau des cadeaux d’anniversaire.

 

image4

 

 

 

Bref, je suis l’heureuse propriétaire d’une paire de Pigalle & j’ai pleins d’étoiles dans mes grands yeux 😉

 

June

Ca passe, ça va, c’est bien !

Après une courte absence, me voilà de retour avec.. Mes super compensés !

 

imagezara

 

C’est beau la hauteur, c’est beau le confort, c’est beau le tout mini prix, ce n’est pas beau l’enseigne d’achat ! Si, un jour on m’avait dit que je craquerais pour des chaussures provenant de ce temple de la mode éphémère, de la petite robe noire vu & revu sur toutes les jeunes filles dans le métro, ce magasin dont on passe la porte parce qu’on a envie de faire un craquage pas cher ou juste de s’acheter un top. Bref, Inditex & Zara auront ma peau. Ouai, j’ai acheté mes chaussures chez Zara & oui, j’ai mal à ma chaussure, mais.. Grand dieu, je les aime, elles sont cool, & puis on ne demande rien de plus à des compensés que d’aller avec toutes nos tenus, confortable & jetables à la fin de la saison (exemption faite pour les Sergio Rossi !).

Bref, j’ai déjà fait les frais d’un achat besoin, personne ne rigole, c’était un réel besoin. Mes ballerines corail (que j’aimais beaucoup soit dit en passant), on malheureusement eu un soucis de couture. Etant au travail & n’ayant pas envie de craquer pour des Repetto, il me fallait une paire de ballerine de dépannage. Bref, après de mauvais conseils, je partis vers.. H&M. Quelle bêtise, réellement, quelle bêtise ! Ce plastique, tout en plastique, semelle en plastique, noeud en plastique, 100% de plastique, pas beau, pas bon, pas accueillant le soir quand tu retires tes chaussures pour te nicher dans le canapé : NON, passe par la douche avant petits petons ! Bref, vous voyez où je veux en venir.

Pour résumer, on a le droit de craquer pour des chaussures de grandes enseignes uniquement en cas de GROS coups de coeur, petit moyen ou chaussures ouvertes (moi, je dis ça pour vous & pour votre vie sentimentale) & surtout on arrête d’écouter les conseils pourris que l’on peut vous prodiguer. Ca finira forcément en déception, d’une part & de l’autre 😉

 

June

Versa versa, je me zip à toi.

Toute femme digne de ce nom mérite au moins un sac digne de ce nom !

 

photo Versa4

 

« J’ai pas de sac pour aller mes nouveaux escarpins ! »  genre des Oscar de la Renta (ce n’est qu’un exemple) ! Pauvre petit bouchon, tu viens juste d’abandonner 600€ & avec le sourire, tu as donc un peu de mal à envisager d’en laisser encore 300€ chez DVF pour avoir une pochette assorti ! Comme je te comprends, mais toi aussi tu aimes bien changer de sac comme d’escarpins, sauf que transférer bazar de sac numéro 1 dans sac numéro 4, c’est franchement lourd & tu aimerais bien garder ta dignité ainsi que celle de ton portefeuille. Alors, écoutes moi bien !

 

photo versa3

photo versa2

L’idée est de choisir une base intemporel en cuir (forcément), une pochette ou un 24h (toujours par exemple) avec une couleur neutre, beige, noir, blanc, marron, gris, bref, imaginez ! Ensuite, prenons un rabat, une multitude de couleurs disponibles (j’ai un doute sur le vert kiwi), différentes textures de cuirs munit d’un zip pour zipper & dézipper selon vos envies.  Un prix ?  Entre 250€ & 385€ à payer une seule & unique fois pour la base & ensuite entre 100€ & 150€ pour les rabats un peu quand on veut ! Alors c’est pas la meilleure des découverte que j’ai pu faire ?

photo versa

 

Disponible aux Galeries Lafayette Haussmann jusqu’au 14 juin, je vous invite réellement à découvrir l’univers de VERSA VERSA. En plus des sacs à personnaliser vous trouverez des cabas, portefeuilles, housses pour smartphones & tablettes.. Bref, tout un univers totalement en cuir & franchement trop craquant 😉

 

 

June

De l’air mon grand, de l’air !

Soleil, mon amour !

20140519-115002.jpg

Après avoir annoncé fièrement à l’Amoureux mon besoin urgent (oui, besoin. Oui, urgent) de nouvelles chaussures, suite à l’inondation imprévu que mes sandales Sergio Rossi ont subi il y a quelques mois en bord marne, il me faut les remplacer. Je pleure & je te jette dans le cimetière à chaussures a.k.a « La mort de mes amours » !

Il fait beau & mes petons ont envie de prendre l’air, je me mets à la recherche de nouveau bébé prêt à me suivre tout l’été. Je navigue sur le web (flemmarde) tout d’abord pour retrouver les mêmes d’un rouge si parfait.. & là, j’apprends que Rossi ne les fait plus. Je pleure encore plus ! Bref, je farfouille sur le site & je déniche un sac en agneaux. Je tombe amoureuse ! ON A DIT CHAUSSURE !

Ok, je me plis en quatre pour trouver une marque intéressante sans y perdre mes bras & ma dignité. Petites mendigotes ? Emma Gote ? Mellow Yellow ? Aldo ? Melissa ? Liu Jo ? Jonak ? Marc by Marc Jacobs ? Non, non, non. Rien n’y fait, mes pieds ne craquent pas. Alors, j’essaie de me convaincre que je peux passer tout l’été perché sur mes compensés, mais bizarrement j’ai du mal à y croire réellement. Bref ! Il faut que je me mette un coup de pied aux fesses & que je reprenne mon shoepping RAPIDEMENT !

Au pire je repartirais avec un nouveau sac à main & pieds nus  😉

 

June

 

 

10 bonnes raisons..

D’acheter des chaussures encore & toujours.

 

photoGT

 

 

Aujourd’hui, Salavatore Ferragamo ! Oui, je suis folle amoureuse d’une paire de chez Ferragamo (WHAT ?!).. Tina, viens à moi. Quoi ? Soldes « flottantes », mais encore ?! Ok. 10 bonnes raisons de te convaincre que j’ai raison d’acheter (encore) des chaussures.

 

  1. Acheter Italien c’est bon pour le moral. C’est bon, bon ! & c’est presque local.
  2. Si, Marilyn Monroe portait des Ferragamo en Autruche c’est pour une bonne raison.
  3. Chausser du Ferragamo, c’est adopter du Ferragamo. (Oui, oui) Pourquoi ?
  4. Parce que Ferragamo a eu l’ingénieuse idée de poser des petits coussinets juste sous la plantes des pieds pour rendre la cambrure vachement plus agréable.
  5. Ferragamo c’est un budget, mais c’est l’histoire de quelques années .
  6. Audrey Hepburn aussi en portait !
  7. Acheter des basiques utiles, tendances, sexy & indémodables : c’est cool !
  8. Tina c’est l’amour de ma vie (après tant d’autre & avant tant d’autre)
  9. Sourire
  10. Ça vous fait tout autant plaisir que ça déplait à votre (nouvelle) banquière !

 

 

Tout est dit mon petit chat 😉

 

 

June

 

 

Different Pulses.

Il était une fois.. J’attendais sagement à Saint Lazare, puis j’ai marché, je me suis arrêtée & mon coeur s’est arrêté.

 

image

 

Il y a un an je vivais encore à Paris & c’était plutôt cool. Je m’ennuyais dans mes talons hauts, j’avais besoin de nouveauté.. & Puis j’ai été chez Sergio Rossi, j’ai craqué sur des compensés de fou que je n’ai jamais portés, AH SI : une fois pendant 15min (c’est un très bon début). Je construisais des meubles avec mes boîtes de chaussures, j’essayais de ranger mon appartement en fonction de la place disponible entre les chaussures, je passais rarement une semaine sans un nouveau coup de coeur genre « LES CHAUSSURES de ma vie quoi » ! La copine devait subir toutes mes phases & même si elle ne le disait pas (& que même elle s’en plaignait) je sais que ça lui plaisait. J’ai même créé un cocon pour exprimer mon amour à Saint Laurent, François Najar, Melissa, Marc Jacobs, Louboutin, Chloé, Charlotte Olympia, Kirkwood, Kate Spade, Lanvin, Valentino.. Bref !

Après des années de recherche j’ai finalement trouvé la paire d’escarpin qui m’a donné envie d’acheter moins de ses consoeurs, celle qui fait boum boum dans mon coeur quand je la vois le matin en me réveillant, celle qui me fait vibrer, celle qui me fait sauter hors de mes Rossi pour lui sauter dessus en rentrant du travail le soir, celle qui fait tout en ne faisant rien, celle avec laquelle j’aime prendre la pluie, celle avec laquelle j’aime le plus partager ma vie.. & à ma plus grande surprise ce ne sont pas des Rossi.

 

 

Plutôt une fabrication Corse 😉

June

 

Une madeleine pour moi, un Oreo pour toi & des escarpins pour.. MOI !

Non pas que j’ai très envie de manger des sucreries immondes avant le maillot de pain trop beau d’amour que j’ai déniche chez Pain de Sucre pour cet été, mais mon côté gourmande prend le dessus depuis quelques jours (je ne remercie pas mes collègues !).

 

1888688_652755701438723_1400978703_n

 

Envie de gros gâteaux avec des glaçages à l’Américaine ? & Si je vous disais que vos chaussures pouvaient se transformer en votre pâtisserie favorite ?

Après les escarpins cornets de glace de chez Melissa, mon estomac vous présente Shoe Bakery ! C’est quand même le pied d’avoir le pouvoir de faire saliver les gens dans le métro avec nos petits macarons sur plateau. Faire une petite blague à la boulangère lorsque tu prends ta tradition hebdomadaire & qu’elle te propose un fraisier « avec ce beau soleil dominical ma jolie ». Rigoler en pensant aux kilos que tes copines prennent en se goinfrant de glace alors que toi tu as toujours un cornet bien garnit sur tes petons. Bref, j’adore l’idée d’avoir une paire d’escarpin unique. Vous avez un choix de gourmandises infini, elle est pas belle la vie ?! Comptez  3 à 6 semaines pour les délais de livraison aux USA, donc on imagine un bon mois et demi pour la France. Je craque !

 

shoe-bakery-7

shoe-bakery-4

shoe-bakery

 

Prête à déguster ? 😉

 

June